21 contes de Provence PDF

Un article de Wikipédia, 21 contes de Provence PDF’encyclopédie libre. Contes, vue d’ensemble depuis la route de Châteauneuf.


En Provence, gare à celui qui agit par intérêt, jalousie ou bêtise. Dans ces terres dominées par des forces mystérieuses, il sera sévèrement puni par le coup du sort, si ce n’est par sa propre ruse. Ces vingt et un contes nous apprennent vite que l’honnêteté et la générosité l’emportent sur la malice, et que l’intelligence peut nous sauver de bien des situations périlleuses.
Elle poussa un long cri et eut le sentiment que les cigales s’étaient tues pour l’écouter. C’est là qu’elle mit au monde un beau garçon. Et comme il était né parmi les branches d’arbres, les feuilles et les ramilles, on l’appela Ramillon.

La commune de Contes s’étend sur près de 2 000 hectares, entre 130 m d’altitude pour la Pointe et 480 m pour Sclos. Attestée sous la forme Contenes en 1057. Tramway de Nice et du Littoral. Article connexe : Élections municipales de 2014 dans les Alpes-Maritimes. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Roger Carles fait partie des personnalités politiques marquantes de la  vallée rouge  du Paillon et du monde de la terre en Pays niçois pour la période de l’après-seconde guerre mondiale.

Il disparaît le 9 mars 1996, terrassé par une crise cardiaque. Une élection municipale partielle eut lieu en 1996 à la suite du décès de Roger Carles, amenant à l’entrée en fonction de Francis Tujague comme nouveau maire. Celui-ci est élu peu après conseiller général des Alpes-Maritimes dans le canton de Contes. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Une équipe de softball : les Cobras du BCC, où évolue Thomas, un très jeune joueur prometteur nommé meilleur jeune joueur de France 2015. Celle-ci fait partie du territoire concerné par l’appellation d’origine contrôlée  Olive de Nice . L’extraction de pierre et la fabrication du ciment sont les principales activités industrielles de Contes.

Une usine du cimentier Lafarge s’y est installée et prospère depuis de nombreuses années. Contois avaient coutume de fabriquer leur chaux, utilisée dans la construction des maisons et des bergeries. En 1867, une Société des chaux et ciments installa une usine de traitement des terres sur un grand terrain du quartier Pincalvin. En 1884, l’usine employait plus de 200 ouvriers. Elle comprenait deux fours à chaux verticaux de 8 mètres de hauteur. L’énergie était fournie par une machine à vapeur, remplacée en 1900 par l’énergie électrique. En 1904, l’usine fut rachetée par l’entreprise de chaux et ciments des frères Pavin de Lafarge.

En 1906, elle était équipée de 15 fours. La zone d’activité économique, alors une zone industrielle balbutiante est créée par M. Lisandro Ceragioli, menuisier bien connu du hameau de la Pointe de Contes qui était sous-traitant de l’usine de la chaux et du ciment. Il y construit plusieurs bâtiments industriels.

Loués tour à tour à des industriels en devenir, il fait des émules et dès les années 1960 son exemple est suivi. Son fils Benoit Ceragioli dès 1972 crée une menuiserie industrielle qui deviendra la plus grande du département. 20 minutes du centre de Nice et voit arriver toujours plus d’habitants. Olivier près de Contes, préparé pour la récolte. Le développement du village au pied du vieux village. L’église possède un orgue installé dans l’église au printemps 1873 par le facteur d’orgue Frederico Valoncini. Ne possédant alors que deux citernes alimentées par l’eau de pluie, l’assemblée des chefs de feux avait décidé en 1466 de faire venir de l’eau dans le castrum.

La source de la Maïre de Riodan située à 2 500 m, est achetée mais les difficultés pour acheter les terrains nécessaires au passage du canal d’alimentation vont être longues à régler. La chapelle Saint-Martin, ancienne chapelle des Pénitents Noirs. La chapelle Sainte-Hélène, au hameau de Sclos. Elle est la seule à avoir encore sa forge d’origine. Elle reste un témoin précieux des techniques du Moyen Âge. Ce moulin a fonctionné jusqu’en 1965. Le moulin à huile de la Laouza.