Arts plastiques aux États-Unis (Les Grands Articles): (Les Grands Articles d’Universalis) PDF

Plafond de la chapelle Sixtine, dans la cité du Vatican. L’art est une activité, le produit de cette activité ou l’idée que l’on s’en fait s’adressant délibérément aux sens, aux émotions, aux intuitions arts plastiques aux États-Unis (Les Grands Articles): (Les Grands Articles d’Universalis) PDF à l’intellect. Les Attributs de la peinture, de la sculpture et de l’architecture par Anne Vallayer-Coster, musée du Louvre.


L’histoire de l’art américain est d’abord celle d’un long combat pour échapper à la tutelle de l’Europe et affirmer son autonomie par rapport aux modèles et aux styles que celle-ci véhiculait.

Effectivement, les définitions de ce concept varient largement selon les époques et les lieux, et aucune d’entre elles n’est universellement acceptée. C’est pourquoi les collections de productions artistiques peuvent être classées et appréciées diversement selon les cultures, les auteurs, les institutions et les époques. Un tel phénomène incite à donner des repères et à ne pas appliquer la notion occidentale d’ art  à l’ensemble de ce qui a une visée esthétique sur tous les continents. La Joconde, Léonard de Vinci, musée du Louvre. Selon le Dictionnaire des concepts philosophiques, p.

Voir aussi Dominique Chateau,  Art , dans Vocabulaire européen des philosophies : dictionnaire des intraduisibles, dir. Pompéi, Maison VII, 2, 6 : Paquius Proculus et son épouse. Depuis au moins l’Antiquité, la philosophie s’interroge sur la nature de l’art. Platon dans l’Ion et l’Hippias majeur ou Aristote dans la Poétique s’interrogent sur l’art en tant que beau. La civilisation romaine ne distingue pas non plus clairement le domaine de l’art de celui des savoirs et des métiers bien que Cicéron et Quintilien y aient contribué par leurs réflexions.

L’art est le système des enseignements universels, vrais, utiles, partagés par tous, tendant vers une seule et même fin. Lorsque le mot est employé, il lui est généralement attaché une épithète qui le précise pour former des expressions telles que  arts libéraux ,  arts mécaniques ,  art militaire , etc. Jusqu’à la Renaissance, il n’y a pas de différence précise entre l’artiste et l’artisan : on appelle  artiste  un artisan dont la production est d’une qualité exceptionnelle. C’est alors que le sens maintenant familier du mot  art  commence à se dégager : non seulement de nombreuses techniques s’en séparent, mais de plus, après la découverte des règles de la perspective, l’aspect visuel y prendra une importance croissante. C’est du siècle des Lumières que date la notion d’art aujourd’hui communément admise.