Chirac / Jospin : 1970-2002 : Deux vies politiques PDF

Lise Weiler avait épousé en 1958 Michel Strauss, issu d’une famille juive allemande qui avait fui le chirac / Jospin : 1970-2002 : Deux vies politiques PDF en 1933, dont elle a eu deux enfants : Sophie et Jean-Walter. Jacques Toubon devient à sa sortie directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Atlantiques. Entre 1968 et 1972, il collabore au cabinet ministériel de l’Outre-mer, puis à ceux de Jacques Chirac, successivement aux ministères des relations avec le Parlement, de l’Agriculture, et de l’Intérieur. Il emporte en 1983 la mairie du 13e arrondissement et devient conseiller de Paris jusqu’en 2001, et adjoint au maire jusqu’en 1998, année de sa tentative de dissidence.


L’ouvrage se propose de livrer une biographie une biographie comparée de deux principaux leaders politiques français en vue de l’échéance présidentielle 2002 : Jacques Chirac, président de la République sortant et Lionel Jospin, premier ministre. A partir de sources originales, ce livre propose de replacer les deux hommes dans la vie politique française depuis leurs origines jusqu’à la pré campagne des présidentielles de 2002.

Il est nommé, le 31 mars 1993, ministre de la Culture et de la Francophonie dans le Gouvernement Édouard Balladur. Le retour de la droite au pouvoir fait craindre au milieu culturel un abandon du soutien de l’État ou la favorisation d’une culture d’État. Premier à réunir la francophonie, vouée traditionnellement aux Affaires étrangères, à la Culture, il propose, pour lutter contre le franglais, une liste complète de mots à utiliser à la place des mots anglais. Cette tentative ne fut pas toujours couronnée de succès. En 1994, il porte la loi sur la reprographie, visant à lutter contre le  photocopillage . Lors des négociations de l’Uruguay round du GATT, en 1993, il s’impose comme le défenseur de l’exception culturelle en contestant l’influence culturelle américaine. Un mercredi matin de 1995, Jacques Toubon arrive en retard à l’Elysée pour le conseil des ministres.

En octobre 1996, alors que le procureur d’Evry Laurent Davenas est en vacances dans l’Himalaya, son adjoint lance une information judiciaire visant Xavière Tibéri et son rapport sur  les orientations du conseil général de l’Essonne en matière de coopération décentralisée . Vendôme, et ayant échoué à retrouver son siège de député emporté par son opposant socialiste Serge Blisko, il rejoint l’Élysée comme conseiller. Le 6 mars 1998, face aux affaires qui touchent le maire de Paris, Jean Tiberi, Jacques Toubon annonce la création d’un groupe dissident, baptisé P. Sa liste est battue par celle de Serge Blisko, mais il conserve son mandat de conseiller de Paris.