Dictionnaire du Moyen Âge – Littérature et philosophie PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche La science du Moyen Âge se réfère à l’étude de la nature durant le Moyen Âge. Le contenu et la classification des sciences ont beaucoup évolué par rapport à notre contexte contemporain, de sorte que l’on précise dans le premier paragraphe le contexte historique et culturel dans lequel les sciences et la philosophie se sont développées au Moyen Âge en Occident. Ces événements ont affecté les productions intellectuelles du continent de façon dramatique. Depuis une trentaine d’années, les historiens se sont penchés avec plus d’intérêt et d’attention dictionnaire du Moyen Âge – Littérature et philosophie PDF la construction du savoir médiéval.


Il faut d’abord souligner le rôle d’Isidore de Séville dans la conservation du patrimoine intellectuel issu de l’Antiquité. Parallèlement, le monachisme s’est fortement développé dans les îles britanniques et particulièrement en Irlande et en Northumbrie. L’empire carolingien, large territoire sécurisé, permit de mettre en commun les connaissances des érudits du royaume wisigoth fuyant l’invasion musulmane, les Britanniques fuyant les Vikings et les artistes byzantins fuyant l’iconoclasme. Des ordres religieux puissants tels que celui de Cluny poussèrent à cette restructuration politique. Les Ottoniens reprirent quant à eux l’initiative politique de l’époque carolingienne : c’est la renaissance ottonienne. Occident trouva un intérêt accru pour les sciences, dont le développement fut relancé. La science se développa à l’âge d’or de la scolastique, qui préconisait un système cohérent de pensée que nous appellerions aujourd’hui empirisme, bien que ce mot soit anachronique dans le contexte qui nous occupe.