Extraordinaires Histoires d’Hommes Ds la Grande Guerre PDF

L’île de Batz fait partie des Îles du Ponant. Elle se situe à deux milles au large de Roscoff, sur la côte nord du Finistère. Elle s’étend sur 3,5 km de extraordinaires Histoires d’Hommes Ds la Grande Guerre PDF et 1,5 km de large.


Août 1914, les capitaines Souaille et Treuille, officiers de carrière, marchent devant leurs hommes à la mobilisation, montrant un visage droit et fier malgré l’anxiété. L’un d’eux mourra trois mois plus tard en voulant sauver seize soldats ; le second quittera l’armée après la guerre, traumatisé à jamais. Dans les tranchées d’en face, deux frères allemands combattent comme simples fantassins ; ils occuperont une position clé du front d’Artois. Et tandis que passe en conseil de guerre pour désertion le soldat anglais Albert Parker, Jean-Charles Villetorte apprend à survivre dans un service de blessés de la face après qu’une bombe lui a emporté la moitié de la mâchoire dans l’Oise…

Chacun de ces soldats a un incroyable destin raconté par des lettres, des objets, des photographies, des archives. Des destins parfois mêlés, souvent tragiques, tourbillonnant dans ce grand cyclone que fut la Première Guerre mondiale. Des destins qui, associés à d’autres petites histoires, forment les innombrables pièces du puzzle de la Grande Guerre.

Dans cet ouvrage, Laurent Truffier a souhaité sortir individuellement le soldat de la masse anonyme de ce que furent les différentes armées belligérantes, et replacer 1914-1918 au niveau de ses principaux acteurs : les hommes eux-mêmes.
Il rend ici hommage à ces hommes et raconte ce que les survivants du carnage n’ont jamais voulu évoquer à leurs proches, sauf à de rares occasions…

Passionné de la Grande Guerre depuis l’enfance, Laurent Truffier collectionne les objets de la Grande Guerre depuis ses 11 ans. Organisateur d’expositions et de conférences sur les «poilus» et les objets «témoins» de la Première Guerre mondiale, son but est de faire vivre le souvenir de tous ces combattants, sans distinction de nationalité.

En rouge, la limite haute de l’estran, en jaune la zone urbanisée, en vert la lande. C’est une île paysanne, annexée à la Ceinture dorée par des fermiers de Plougoulm, de Sibiril, de Cléder. Bien sûr les hommes vont en mer, mais c’est pour ramener le goémon qui sert d’engrais aux cultures. Batz, c’est l’île des tracteurs, où la terre généreuse donne trois récoltes par an. Le climat doux et océanique, bénéficiant du Gulf Stream, permet une culture maraîchère diversifiée et de qualité, l’île faisant partie de la Ceinture dorée bretonne. L’île regroupe plus de 650 espèces d’algues : Chondrus, porphyre, oralline, sargasse, dulse. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.

Sur l’île, on rencontre surtout des tracteurs liés à l’activité agricole qui reste très présente. Article détaillé : Vedettes de l’île de Batz. Les compagnies associées de l’île de Batz desservent l’île toute l’année au départ de Roscoff. En saison, des départs sont possibles de Plougasnou, Locquirec, Trébeurden, Carantec ou Moguériec. Le port d’accès à l’île est Porz Kernok qui se situe sur la côte sud de l’île.

On peut difficilement accéder à l’île par la côte nord qui est bordée de semis de rochers et qui offre seulement quelques mouillages. Il est identique à celui de Batz-sur-Mer sur la côte sud de la Bretagne, qui se trouve être une ancienne île. Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer. Les épées et haches découvertes avec un torque sur l’île Verte, dans le chenal qui sépare l’île de la côte roscovite, laissent supposer que vers -100 ce chenal n’existait pas, ce qui explique que des tombes de la même époque y ont été creusées. La paroisse de Batz faisait partie de l’archidiaconé de Léon relevant de l’évêché de Léon et était sous le vocable de Notre-Dame-de-Bonsecours.

Hasting, chef viking et grand traitant d’esclaves alimentant le marché de Dublin, fait de Batz une des bases avancées pour ses expéditions sur le continent. La guerre de Sept Ans ferme de nouveau, comme durant le terrible règne de Louis XIV, le commerce avec l’Angleterre et les Cornouailles voisines. Second Empire, l’île perd la vocation maritime qui avait fait son histoire. Sur la prière des Ouessantins, il conta lui-même, tel qu’il l’avait entendu. Il montra le Panayoti entouré de barques ennemies, le pont envahi par les pirates. Comment nous débarrasser de cette racaille, lieutenant ?