Histoire du peuple d’Israël (Volume 1) PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche L’histoire du Cambodge est l’histoire des peuples qui ont occupé le pays que l’on appelle le Cambodge. De nombreux temples furent érigés sur l’ensemble du territoire, dont le plus notable est Angkor Vat. La Préhistoire du Cambodge est mal connue. Les fouilles archéologiques portant sur la période, même si elles sont moins nombreuses que dans les pays avoisinants, asiatiques, dégagent quant à elles des histoire du peuple d’Israël (Volume 1) PDF analogues à celles observées par ailleurs.


Histoire du peuple d’Israël (Volume 1)
(504 pages)

IIIe et IIe millénaire avant J. La légende attribue sa création à l’union d’un brahmane nommé Kaundinya et de Soma, la fille du roi des Nâgas. Ce sont probablement ces migrants qui ont également apporté aux populations locales une écriture dérivée du sanscrit et des éléments de la culture hindouiste qui donne son empreinte au royaume de Fou-nan, dominé par les Môns. Les historiens chinois évoquent pour leur part des habitants  laids et noirs , aux cheveux frisés.

Article détaillé : Indianisation de la péninsule indochinoise. Chenla à un royaume au nord du Tonlé Sap, essentiellement peuplé de Khmers qui se proclament descendant d’un sage du nom de Kambu. Tchen-la d’eau au sud, puis en cinq principautés. C’est à Jayavarman II, un prince khmer élevé à Java, qu’il revient d’unifier les différentes principautés khmères et de se libérer des Javanais.

Il se proclame roi en 802 et installe sa capitale au nord du lac Tonlé. Indravarman, successeur de Jayavarman II, entreprend de vastes travaux hydrauliques. Angkor, où de nombreux temples sont construits. On voit alors apparaître le culte de Bouddha, à côté de ceux de Shiva et Vishnou.

Sur le plan politique, l’histoire khmère est marquée par de permanentes conspirations. Les conflits avec les Cham sont une autre composante de l’histoire khmère : on a même pu parler entre eux d’une  guerre de cent ans  de 1130 à 1227. Tête présumée de Jayavarman VII, Musée Guimet Paris. Après le premier pillage d’Angkor par les Chams en 1177, le roi Jayavarman VII s’impose en leur reprenant la zone d’Angkor. Après la mort de Jayavarman VII, le Cambodge plonge dans un long déclin. Jayavarman VIII restaure le culte de Shiva aux dépens du bouddhisme. L’unité des Khmers elle-même est mal assurée.