L’animation des personnes âgées en institution: Aides-soignants et animateurs PDF

L’animation des personnes âgées en institution: Aides-soignants et animateurs PDF forward this error screen to ns7. Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 14 mars 2018.


Le paysage gérontologique en France est actuellement en pleine évolution. L’animation est désormais présente dans la plupart des établissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) ; des projets de vie incluant l’animation se mettent en place dans un nombre croissant de structures et de services d’hôpitaux de gérontologie… Néanmoins, il reste encore des établissements où l’animateur n’est pas véritablement formé, ou, s’il l’est, peine à faire entendre son point de vue. Cet ouvrage clair et pratique apportera aux animateurs et responsables d’animation toutes les réponses et pistes de travail nécessaires pour construire leur projet social en tenant compte des particularités de leur institution, de sa spécificité socioculturelle et des capacités relationnelles des résidents accueillis. L’animation et ses applications en institution sont abordées selon quatre axes : l’animateur en institution (rôle, attitude et manière d’être en institution, rôle de la famille et des bénévoles, évaluation de l’animation) ; l’animation en psychogériatrie (classification des démences, détermination du type de mémoire du patient afin de permettre l’acte de soin, adaptation du climat social au patient) ; les différents ateliers (deux exemples d’ateliers atelier mémoire et gymnastique douce , réflexions sur la mise en place d’un projet d’animation pour une population mixte souffrant de handicaps physiques ou mentaux) ; les différents types de séjours (séjour de vacances, séjours relationnels). En fin d’ouvrage, des annexes présentent les informations indispensables sur les formations d’animateur, ainsi que des grilles d’évaluation et les chartes de la personne âgée. Simple et complet, ce guide intéressera aussi bien les aides-soignants désireux d’améliorer leur approche de l’animation que les animateurs soucieux d’adapter leurs techniques au milieu spécifique de la gériatrie.

EHPAD LIEU DE SOINS, EHPAD LIEU DE VIE : QUELLES RÉPONSES ACTUELLES AUX BESOINS DES RÉSIDENTS ? Quelle place pour la télémédecine en EHPAD à l’issue des négociations conventionnelles ? Fermons-nous les yeux depuis trop longtemps sur le quotidien de ces établissements ? Au regard des nombreux rapports parlementaires écrits au cours de la dernière décennie sur la question de la dépendance prise au sens large, il n’est sans doute pas anodin que le présent rapport soit le premier à traiter spécifiquement de la situation des EHPAD. La profonde crise des EHPAD ne peut laisser indifférent. Les très nombreux courriers qu’ont reçus les rapporteures tout au long de la mission révèlent d’ailleurs l’inquiétude qui traverse notre société au sujet de ces établissements, inquiétude qui ne peut être réduite à un phénomène médiatique. C’est dans ce contexte de tension, illustré par des mouvements de grève dans certains établissements, que la mission  flash  de la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale conduite par Mme Monique Iborra avait rendu ses conclusions, le 13 septembre dernier.

EHPAD en publiant leurs évaluations externes. 10 millions d’euros pour renforcer la présence des infirmières de nuit. 30 millions d’euros par an à partir de 2019 pour valoriser la prévention et 2 millions d’euros pour accompagner la restructuration des établissements. Mme Fiat, co-rapporteure, souhaite toutefois que ces chiffres soient mis en regard de la suppression de nombreux contrats aidés, 12 500 dans les EHPAD publics d’après la Fédération hospitalière de France par exemple, d’une part, et que l’objectif national de dépenses d’assurance maladie voté pour 2018 représente des mesures d’économies pour les établissements médico-sociaux de 250 millions d’euros. Conscient comme beaucoup d’autres acteurs que ces sommes ne peuvent répondre à tous les problèmes dans l’immédiat, le Gouvernement a également mis en place un groupe de travail sur la qualité de vie au travail dans les établissements ainsi qu’un groupe de suivi de la réforme de la tarification. EHPAD au regard du public accueilli ? C’est ce travail qui a été conduit par la mission d’information constituée au début du mois de décembre 2017.