L’ile aux parfums PDF

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants. Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. La récente réglementation européenne réaffirme les grands principes de l’agriculture biologique : gestion durable de l’agriculture, respect des équilibres naturels et l’ile aux parfums PDF la biodiversité et promotion des produits de haute qualité dont l’obtention ne nuit ni à l’environnement, ni à la santé humaine, ni à la santé des végétaux, des animaux ou à leur bien-être.


« S’il te plaît, raconte-moi une histoire… » Qui n’a pas un jour entendu ces mots ? Un enfant est là et attend sagement que l’adulte se décide à raconter… Lisez-lui une de ces histoires aujourd’hui, une autre demain… Elles sont indépendantes mais ont toutes un point commun : elles parlent des merveilles de Dieu. Vous découvrirez des enfants attachants, des animaux espiègles, des contrées lointaines…Alors, en route !

Les viticulteurs peuvent maintenant utiliser les termes  vin biologique  sur leurs étiquettes ainsi que le logo européen. En effet, jusqu’ici seule la mention  vin de raisins issus de l’agriculture biologique  était possible. Cela va apporter plus de clarté pour les consommateurs et permettre aux viticulteurs de valoriser les spécificités de leur mode de vinification. La viticulture biologique est un secteur en plein développement. Il est homologué par l’arrêté interministériel du 5 janvier 2010 paru au JORF du 15 janvier 2010. Un guide de lecture a été rédigé à l’attention des organismes certificateurs et des structures de développement de l’agriculture biologique afin de les aider dans l’application des règlements. Il ne se substitue en aucun cas aux conseils des techniciens de culture et des distributeurs de produits phytopharmaceutiques.

Le fait qu’une spécialité commerciale soit inscrite dans ce guide ne correspond pas à une recommandation d’utilisation. Ces documents sont des documents à vocation informative, ils ne créent aucun droit ou obligation autre que ceux qui découlent des textes juridiques légalement adoptés et publiés au Journal officiel de l’Union européenne ou au Journal officiel de la République française. Seuls ces derniers textes font foi. Le contrôle des conditions de production, de transformation et d’importation est réalisé par des organismes certificateurs.

La dérogation est accordée pour une période maximum de 12 mois et peut être prolongée au maximum à trois reprises. Il fixe également les modalités relatives aux contrôles et aux obligations de notification auprès de l’Agence Bio. Importations 1 – Les modalités d’importation des produits issus de l’agriculture biologique Les produits issus de l’agriculture biologique peuvent être importés dans l’Union Européenne si des garanties sont apportées sur le respect des règles de production de l’agriculture biologique dans les pays tiers. 2007 du Conseil en ce qui concerne le régime d’importation de produits biologiques en provenance des pays tiers. Ce règlement est régulièrement mis à jour par la Commission Européenne. Tous les lots de produits biologiques importés de pays n’appartenant pas à l’Union Européenne doivent être accompagnés d’un certificat d’inspection, qui doit être présenté à l’autorité compétente avant chaque mise en libre pratique dans l’Union Européenne. Ce certificat d’inspection est délivré par une autorité de contrôle ou un organisme de contrôle reconnu équivalent par l’Union Européenne ou d’un Pays tiers reconnu équivalent par l’Union Européenne.

Tout les importateurs de produits biologiques dans l’Union Européenne sont soumis au système de contrôle AB et doivent notifier leur activité à l’Agence Bio. 2 – Mise en œuvre du certificat électronique pour les produits biologiques importés Afin de sécuriser les importations de produits biologiques, le certificat d’inspection pour les produits biologiques est maintenant un certificat électronique émis via l’application TRACES développé par la Commission Européenne et déjà utilisé pour d’autres contrôles à l’importation notamment vétérinaires et sanitaires. L’utilisation d’un certificat électronique élimine la possibilité d’émission de faux certificats apportant ainsi une garantie renforcée pour les consommateurs. 2016 prévoit une période de transition entre le 19 avril 2017 et le 19 octobre 2017.