La croissance économique (Économie) PDF

L’économie de la La croissance économique (Économie) PDF est inscrite dans un processus de réformes économiques et de libéralisation depuis 1986 après trois décennies de dirigisme et de participations de l’État à l’économie. De plus, la Tunisie est, au même titre que le Maroc, l’un des seuls pays de la région à être entré dans la catégorie des  pays à revenus moyens .


Gaffard la croissance économique Cursus Cet ouvrage participe à la relance de l’offre Colin en économie dans la collection cursus. Il constitue une introduction à la notion de croissance économique, concept clé de l’économie de marché. L’économie de marché est une économie dont la caractéristique principale est le bouleversement permanent des conditions de production et de demande appelant à la fois destruction et création de capacités. Ce bouleversement est le véritable moteur de la croissance économique et de l’accroissement du bien-être. S’appuyant sur les développements et les recherches les plus récents, l’auteur met l’accent sur les distorsions et le déséquilibres que le fonctionnement des marchés et l’action publique aident à surmonter La première partie, plus technique, étudie et critique les différentes modèles de croissance. La seconde puise dans l’économie politique pour analyser les problèmes et les politiques mises en œuvre pour atteindre ou retrouver la croissance. Cette thématique a été particulièrement remise en avant par la récente crise financière mondiale qui oblige à réinventer des politiques d’inspiration néo-keynésienne. Si le sujet est assez technique, le talent de l’auteur et d’Alain Beitone nous assurent une visée fortement pédagogique.

Entre 1956 et 1960, presque la totalité des 12 000 fonctionnaires français travaillant pour l’administration tunisienne sont rapatriés. En 1961, les responsables politiques optent pour cette nouvelle stratégie et commencent à élargir le contrôle étatique sur tous les domaines de l’économie. Seul le secteur du tourisme, que les autorités commencent à développer, échappe à une gestion entièrement étatique. Nouira procède également à la création de nouvelles institutions dont le but est de promouvoir le secteur privé, telles que l’Agence de la promotion de l’industrie, avec l’objectif de rationaliser, moderniser et simplifier la politique industrielle. Toutefois, la structure de l’industrialisation se caractérise par une concentration sectorielle et régionale. La Tunisie est trop dépendante des recettes pétrolières et est pénalisée par son endettement extérieur, grevant les finances publiques qui assurent jusque-là le subventionnement des prix.

De plus, elle n’a pas de base productive suffisante pour être en mesure d’absorber le surplus de travailleurs et d’exporter une gamme de produits diversifiée et compétitive. Tunisie à une période marquée par la baisse des recettes pétrolières. L’investissement se dirige principalement vers les industries non-pétrolières. L’un des objectifs du PAS est la cession totale ou partielle de certains services publics au profit de banques ou de groupes privés.