La psychologie des groupes PDF

Cet article est une ébauche concernant la psychologie et la sociologie. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de la psychologie des groupes PDF. En tant que notion, un groupe social, ou plus simplement un groupe est un ensemble de personnes ayant des caractéristiques ou des buts communs.


La tendance, dans nos sociétés, à la disparition des structures organisationnelles intermédiaires au profit d’associations plus ou moins éphémères suscite un regain d’intérêt pour la psychologie des groupes. Cet ouvrage propose, après un bref rappel de l’histoire des théories, des pistes d’analyse pour comprendre plus particulièrement le fonctionnement des groupes restreints. Il étudie le groupe en tant qu’élément de la construction sociale, dans ses rôles d’intégration et de différenciation mais aussi dans les effets des relations qu’il tisse en son sein. Il offre un point de vue synthétique sur les nombreuses études qui ont questionné la validité et l’efficacité des décisions prises en groupe. Intégrant les travaux les plus récents, ce livre constitue une introduction au domaine dans ses aspects théoriques et pratiques.

Une prémisse à l’étude des groupes est que leurs propriétés sont distinctes de celles des individus qui les composent. Les groupes peuvent être en relation directe, vivre dans un même espace ou bien être complètement séparés. De nos jours, avec les moyens de transports et de communications modernes, les groupes sont presque tous indirectement en relation. Les groupes ont une influence sociale sur leurs membres qui peut mener au conformisme et à la pensée de groupe.

La mémoire est une autre composante importante pour définir ce qu’est le groupe. Ainsi, la communauté juive ou la génération 68 sont soudées par des événements, des souvenirs, des symboles qui prennent sens au sein du groupe et définissent son identité. Ils sont en général restreints et ne cherchent pas la reconnaissance. La reconnaissance par des personnes extérieures est vitale à l’existence du groupe. Celui-ci suit par ailleurs un objectif déterminé à l’instar d’une entreprise ou d’un parti politique.

Ce qui unifie le groupe dans ce cas n’est pas la mémoire mais l’interaction avec d’autres groupes. Enfin, l’identité d’un groupe se construit au travers de l’apport de chaque individu qui le compose et de son interaction avec d’autres groupes ou entités singulières. Tout comme l’individu, le groupe n’a pas une identité fixe dans le temps. Au contraire, les identités collectives sont en perpétuelles évolutions, en incessante construction.

Comme le montre Danièle Hervieu-Léger, la fonction de la famille change : on passe d’un rôle d’éducation et de formation à un rôle de développement de la personnalité. En anthropologie sociale et culturelle, chez les Yanomami, les groupes sociaux s’étendent jusqu’à ce que les tribus atteignent 300 membres, après quoi éclatent des disputes entre parents. Jean-Claude Ruano-Borbalan, L’identité, l’individu, le groupe, la société, Éditions Sciences Humaines, Presses des imprimeries Quebecor, 394 p. IBM Institute for Business Value, January 2012, p.

Les réseaux sociaux, Alain Lefebvre, éd. Anthony Stevens et John Price, Evolutionary psychiatry: a new beginning, Londres : Routledge Press, 1996, page 172. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 26 octobre 2018 à 10:08. Cet article est une ébauche concernant la psychologie et la sociologie. Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

En tant que notion, un groupe social, ou plus simplement un groupe est un ensemble de personnes ayant des caractéristiques ou des buts communs. Une prémisse à l’étude des groupes est que leurs propriétés sont distinctes de celles des individus qui les composent. Les groupes peuvent être en relation directe, vivre dans un même espace ou bien être complètement séparés. De nos jours, avec les moyens de transports et de communications modernes, les groupes sont presque tous indirectement en relation.