Les grades dits de vengeance PDF

Second Empire, attaché exclusivement à la personne de l’empereur Napoléon Les grades dits de vengeance PDF. Créé par un décret impérial en 1854, il sera dissous en octobre 1870 après la défaite de Sedan.


Constitué exclusivement de cavaliers expérimentés de grande taille, l’escadron des cent-gardes escortait à cheval l’empereur dans ses apparitions publiques, et assurait sa garde et celle de sa famille dans les palais impériaux et au cours de leurs déplacements. Les Parisiens qui ont vécu sous le Second Empire n’oublieront pas l’effet décoratif que produisaient les cent-gardes, soit lorsque, sur leurs magnifiques chevaux noirs ou bai-bruns, ils escortaient l’empereur, soit lorsque, les soirs de grands bals aux Tuileries, ils apparaissaient, immobiles comme des statues, avec leur casque et leur cuirasse, sur chaque marche de l’escalier d’honneur. Ce furent les Sergents d’arme, la Garde écossaise, les Cent-Suisses, la Garde du corps du roi, les gentilshommes au bec de corbin, les Quarante-cinq, etc. En établissant le Second Empire le 2 décembre 1852, Napoléon III désirait égaler les fastes du Premier Empire en se constituant une cour somptueuse et en s’entourant d’une Maison militaire, puis d’une Maison civile, inspirées des anciennes Maison royales.