Les Légendes de Brocéliande et du roi Arthur PDF

La forêt de Paimpont, entre le Val sans Retour et le miroir aux fées. La forêt occupe principalement le territoire de la commune de Paimpont, mais s’étend sur les Légendes de Brocéliande et du roi Arthur PDF communes limitrophes, principalement Guer et Beignon au sud, Saint-Péran au nord-est et Concoret au nord. C’est essentiellement une forêt de feuillus, chênes et hêtres principalement, avec des peuplements de résineux soit en inclusion, après des coupes à blanc, soit en transition avec la lande, sur sa périphérie, comme vers l’ouest dans le secteur de Tréhorenteuc et du Val sans Retour. La relative altitude du massif forestier contribue à lui donner un climat proche du climat océanique des côtes du Finistère.


Du point culminant à 258 m de la partie occidentale appelée haute forêt. L’altitude diminue régulièrement en offrant des points de vue vers le département du Morbihan, points de vue dont on retrouve les équivalents au nord sur la commune de Mauron, porte des Côtes-d’Armor. Par son importance avant la Révolution française, la forêt était le ressort d’une juridiction royale appelée maîtrise des eaux et forêts, les juridictions seigneuriales traditionnelles ne s’occupant pas de la gestion forestière. Durant la période de la Révolution française, l’abolition des privilèges déclenche une reprise des défrichements de bois et forêts à la suite du partage des boisements communaux.

Il ajoute que  Les landes de ce département sont de vastes plaines incultes et sauvages, couvertes de bruyères Elles furent jadis des forêts. Leur implantation est permise par la proximité d’un gisement de minerai de fer extrait à ciel ouvert, l’existence d’un réseau hydrographique important et l’approvisionnement aisé en charbon de bois produit sur place. La forêt fut surexploitée pour les besoins des forges. Le minerai de fer utilisé aux Forges provenait de la Gelée, site à proximité du bourg de Paimpont.