Les pretres rois de gor PDF

L’expression  nœud gordien  désigne, les pretres rois de gor PDF métaphore, un problème compliqué finalement résolu par une action brutale : trancher le nœud gordien. L’expression trouve son origine dans une légende associée à Alexandre le Grand.


Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Selon la légende, le père de Midas se rendit sur un char à l’assemblée populaire, dont les membres, violemment opposés, s’apprêtaient à élire le futur souverain. La plupart des versions du même mythe font de Gordias, père de Midas, le fondateur du royaume de Phrygie. Cette hypothèse se justifie d’autant mieux que Gordias donna son nom à Gordion, la résidence royale des rois phrygiens. Alexandre tenta de défaire le nœud.

Une autre interprétation affirme qu’il demanda à l’un de ses soldats de le trancher. Alexandre poursuivit ensuite ses conquêtes en Asie, mais la prophétie pourrait n’être qu’une légende ultérieure. Le nœud pourrait en fait avoir été un code religieux secret conservé par les prêtres de Gordion. Ernst Jünger a écrit un essai intitulé Le Nœud gordien en 1953. Georges Pompidou a écrit un livre intitulé Le Nœud gordien après les évènements de mai 68.

Certains vers nématodes, formant un enchevêtrement complexe, sont appelés vers gordiens. Untying the Gordian Knot, une discussion sur les problèmes de topologie que recouvre le nœud gordien. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 6 mars 2018 à 09:38. Entamée en 1966 cette saga, dont seuls les 16 premiers tomes ont été traduits en français, décrit les aventures de Tarl Cabot sur la planète Gor, une anti-Terre située en opposition au Soleil sur la même orbite que la Terre.

Les coutumes, la terminologie et l’imaginaire de ces œuvres de fiction ont inspiré une sous-culture machiste d’inspiration BDSM que certains ont voulu transposer dans le monde réel. Les aventures de Tarl Cabot, le héros récurrent, sur une planète cachée du système solaire servent de toile de fond à la description d’une société sauvage mélangeant barbarie, machisme et haute science. La plupart des récits sont racontés par un humain transplanté sur Gor, le professeur britannique Tarl Cabot, maître épéiste, engagé dans des aventures impliquant les prêtres-rois, les Kurii et les humains. Les livres sept, onze, dix-neuf, vingt deux, et vingt-six sont racontés par des femmes enlevées de la Terre qui sont devenues esclaves. La série comporte plusieurs races d’aliens. Les plus importants des livres sont les prêtres-rois insectoïdes et les prédateurs Kurii aux énormes pinces, étrangers venus de différents systèmes stellaires.

Gor comme des gardiens quelque peu désintéressés, en laissant les hommes s’occuper de leurs propres affaires, aussi longtemps qu’ils respectent certaines restrictions sur la technologie. Les derniers épisodes de la série sont principalement axés sur des aventures relevant du genre space opera, à côté de péripéties à caractère de plus en plus largement philosophique et sexuel. Il existe de nombreuses sous-intrigues qui se poursuivent sur plusieurs livres et reviennent au scénario principal dans les livres suivants. La plupart des romans de la série sont des récits d’action et d’aventures amoureuses, avec des affrontements guerriers librement adaptés d’exemples historiques, comme les batailles de trirèmes de la Grèce antique et les sièges des châteaux de l’Europe médiévale.

Gor est un monde dont la flore, la faune, et les coutumes sont minutieusement décrites avec un grand luxe de détails. Beaucoup de cultures historiques de la Terre ont influencé les romans du cycle de Gor. Bien que la civilisation gréco-romaine soit la plus souvent citée, elle n’est pas la seule société à être représentée d’une certaine façon sur Gor. La pierre du foyer est extrêmement importante pour les Goréens. Dans toutes les langues de la planète, le mot Gor signifie Pierre du Foyer.