Michelangelo Antonioni Filmographie complète PDF

En 1950, il écrit pour la radio Ho-là, Rosso e nero et il teatrino de Alberto Sordi. En tout, il rédige une vingtaine de scénarii, surtout des comédies, notamment pour l’acteur Totò. Seconde Guerre michelangelo Antonioni Filmographie complète PDF, dédiée au cinéaste Vittorio De Sica, son ami. Ce long métrage narre la rencontre furtive mais déterminante de deux voisins exclus du modèle fasciste, une femme au foyer et un intellectuel homosexuel, au moment où tout Rome assiste à la rencontre du Duce avec Adolf Hitler en 1938.


L Aventura avait suscité la curiosité du monde entier. La nuit et L éclipse avaient époustouflé et fait pleurer le public. Le Désert rouge, son premier fil en couleurs, avait brouillé les frontières entre l art, le cinéma et la photographie. Poursuivant son envolée créatrice avec Blow-up, Zabriskie Point, The Passenger et Identification d une femme, Michelangelo Antonioni a assis sa réputation de plus innovant cinéaste de sa génération. Cet ouvrage, richement illustré de documents tirés en partie des archives personnelles d Antonioni, explore la vie et la carrière du réalisateur de ses tout premiers documentaires à ses dernières contributions.

En 2009, il crée le Bari International Film Festival. Il annonce le 29 août 2011 la fin de sa carrière de réalisateur au quotidien Il Tempo, souhaitant ne pas faire le film de trop. Il déclare sentir ne plus faire partie du monde du cinéma d’aujourd’hui :  Les logiques de production et de distribution ne me ressemblent plus. Le 19 janvier 2016, Ettore Scola meurt à l’âge de 84 ans à Rome.

Il avait été admis au service de chirurgie cardiaque de la polyclinique de Rome, et avait sombré dans le coma deux jours avant son décès. Scola est également scénariste ou co-scénariste de l’ensemble des films qu’il a réalisés. 1968 : Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ? Riusciranno i nostri eroi a ritrovare l’amico misteriosamente scomparso in Africa? Thomas Sotinel,  Mort d’Ettore Scola, maître du grotesque et des regrets , sur Le Monde.