Nos dents PDF

Please forward this error screen to web-wb-11. Cet article est une ébauche concernant la plongée sous-marine et la médecine. Consultez la nos dents PDF des tâches à accomplir en page de discussion.


Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Un barotraumatisme est un accident touchant les tissus d’un organisme vivant. Il est causé par un changement de pression des gaz dans le corps. Concrètement, un barotraumatisme survient lorsqu’il y a une difficulté d’adaptation entre la pression à l’intérieur d’une cavité du corps et la pression externe. L’augmentation de la pression extérieure entraîne une diminution du volume du gaz qui attire vers le centre de la cavité, les tissus formant l’enveloppe.

Les barotraumatismes sont souvent évoqués lors d’accidents de plongée à cause de la rapide variation de la pression avec la profondeur. 10 mètres de profondeur, cette même pression est de 2 bars. La pression double donc dans la zone comprise entre la surface et 10 mètres de profondeur. Cette variation importante engendre de plus grands risques de barotraumatismes dans cette zone. Si ce sac est descendu à 10 mètres de profondeur, son volume va être divisé par deux. 10 mètres de profondeur cette fois, avec 5 litres d’air. Une fois remonté à la surface, son volume aura doublé.

Ces accidents peuvent être évités par l’application de précautions simples. Lors de l’immersion, le plongeur doit descendre doucement, afin de laisser le temps aux pressions internes et externes de s’équilibrer. Lors de la remontée, il faut veiller à vider de manière continue les cavités en question afin d’éviter tout risque de gonflement, voire d’explosion. Le barotraumatisme peut toucher indifféremment une seule ou les deux oreilles. Dans le cas d’un barotraumatisme auriculaire, c’est le tympan, fortement sollicité lors des variations de pression qui peut s’inflammer. Manœuvre de Valsalva, trop forte ou effectuée trop tardivement.