Notice sur Don Pedro 1er empereur constitutionnel du Brésil PDF

Par les Cobourg, Charlotte est également la cousine germaine de la reine Victoria du Royaume-Uni et du prince Consort Albert. Son instruction religieuse est confiée au père Victor-Notice sur Don Pedro 1er empereur constitutionnel du Brésil PDF Deschamps, frère du ministre des Affaires étrangères et, plus tard, cardinal-évêque de Malines.


Notice sur Don Pedro 1er empereur constitutionnel du Brésil,… / G……
Date de l’édition originale : 1831

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Pourtant ce sera Charlotte qui plus tard influencera le choix de son mari pour accepter la couronne Mexicaine tout comme elle tentera de persuader son frère d’accepter la couronne de Roumanie. Le mariage est célébré le 27 juillet 1857, au palais royal de Bruxelles. Vous avez conquis en mai toute ma confiance et ma bienveillance. Charlotte aimait son éducation, en outre ils avaient tous deux une véritable passion pour l’équitation et semblaient avoir les mêmes conceptions de la religion. Cependant après leur première rencontre Maximilien serait rentré à Vienne sans mentionner Charlotte, il reste par la suite favorable à la proposition belge mais sans grand enthousiasme. De plus, selon André Castelot, l’archiduc aurait dit de la jeune fille :  Elle est petite, je suis grand, ce qui doit être. Elle est brune, je suis blond, ce qui est bien aussi.

Charlotte ait pu tombé sous le charme et le romantisme de Maximilien mais que Maximilien lui, ne cherche pas une femme de tête. Ces traits de caractère marqués chez chacun des époux constituent des éléments liés à leur tragédie : un Maximilien passif, rêveur et penseur contre une Charlotte active, intelligente et ambitieuse. Le 3 octobre 1863 arrive à Miramare une délégation d’émigrés mexicains, qui offre officiellement à l’archiduc la couronne de son pays. Le 10 avril 1864, dans le grand salon de Miramare, les délégués mexicains informent l’archiduc des résultats d’un référendum, sans insister sur les baïonnettes françaises qui avaient protégé ou intimidé les électeurs. Ce sera, aurait dit Charlotte, une occupation pour Maximilien. Les jeunes descendants de Charles Quint font leur entrée solennelle à Mexico, le 12 juin 1864, au cri de  Viva el Emperador .

Le drame du royaume lombardo-vénitien se renouvelle alors au Mexique : pendant que Maximilien et Charlotte tentent d’apaiser les esprits, le maréchal français Bazaine et le colonel Dupin gâchent toutes les chances par leur brutalité. Après plusieurs combats indécis, le contingent belge, commandé par le colonel Alfred Van der Smissen, remporte la victoire de la Loma. Mais le retrait français entraîne les Belges à partir, eux aussi. C’est alors que Charlotte quitte le Mexique, le 9 juillet 1866. Certains ont suspecté Charlotte d’être tombée enceinte dès avant ce voyage et que Van der Smissen, devenu l’aide de camp de l’impératrice, était le père. Les tenants de cette thèse invoquent la date de naissance d’un enfant né à Bruxelles le 23 janvier 1867, déclaré de père inconnu, cette date de naissance coïncidant avec la présence de Charlotte à Bruxelles.

Léopold III de Belgique disant  Weygand est le fils de Van der Smissen . Photographie de l’impératrice Charlotte en robe de deuil, par André Adolphe Eugène Disdéri. Charlotte part pour l’Europe où elle souhaite plaider la cause du Mexique à Paris et à Rome, mais Napoléon III, l’homme à l’origine de tous ses maux, ne veut plus entendre parler du Mexique. Le 25 septembre Charlotte arrive à Rome. Durant plusieurs jours l’impératrice va s’entretenir avec le Saint-Père. Le 7 octobre 1866, son frère le comte de Flandre accourt à Rome, et, deux jours plus tard, emmène sa sœur à Miramare.