Odeurs et Parfums PDF

Notre langage ne vaut rien pour décrire le monde odeurs et Parfums PDF odeurs. Le système olfactif est, avec l’ouïe, l’organe des sens géographiquement le plus proche du cerveau.


Il est aussi le premier à se former lors de l’embryogenèse, ce qui traduit probablement l’importance que l’odorat devait avoir pour nos ancêtres. Ce sens est moins utilisé chez l’être humain que chez de nombreux mammifères pour lesquels il est prépondérant. Une odeur correspond à la perception par le sens de l’odorat d’une molécule chimique, ou d’un composé volatil, souvent qualifiée de molécule odorante ou de parfum, ou de fragrance dans le cas des fleurs. Un parfum est une odeur, ou plus souvent une composition odorante plus ou moins persistante, naturellement émise par une plante, un animal, un champignon, un environnement. Dans la nature, les parfums sont souvent des messages chimiques et biochimiques, et notamment des phéromones ou phytohormones.

La pollution olfactive concerne les nuisances qui affectent l’odorat. Pour aller plus loin : parcourir le domaine des odeurs, des senteurs et du parfum ou explorer la banque des documents multimédia. Les premières traces de présence humaine dans le pays de Grasse datent du Néolithique mettant en évidence une population plus importante qu’ailleurs. Des hôtels particuliers sont construits pour la noblesse provençale.

Le parfum se développe et Grasse devient  capitale mondiale des parfums . De grandes usines apparaissent, signe d’adhésion à la Révolution industrielle. Grasse garde sa réputation touristique et l’industrie des parfums se transforme et se modernise. Bâtonnets d’encens au Temple d’A-Ma à Macao. 768 articles sont actuellement liés au portail. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 22 décembre 2017 à 17:56.

Cet article est une ébauche concernant la biologie. Les molécules odorantes sont caractérisées par leur composition chimique. La longueur : nombre de carbones constitutifs de la chaîne principale. Les signaux odorants peuvent être répartis dans différentes classes. Chez les espèces aquatiques, les composés générateurs d’odeurs sont en majorité des acides aminés ou des sels biliaires. L’homme brasse en moyenne 12 m3 d’air par jour à raison de 23 000 respirations, ce qui lui donne la capacité de détecter quotidiennement un nombre très élevé d’odeurs.