Techniques de chirurgie endoscopique du thorax PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie techniques de chirurgie endoscopique du thorax PDF. Cet article est une ébauche concernant la médecine. Cet article fournit diverses informations concernant les échographies lors de la grossesse.


La première édition de Techniques de chirurgie endoscopique du thorax date de 1994, à l’époque où de nombreuses indications étaient encore discutées et où l’équipement était peu développé. Depuis cette date, l’image vidéo-endoscopique et l’instrumentation ont considérablement progressé. De nombreuses techniques – qui étaient controversées il y a 10 ans – sont maintenant admises et couramment pratiquées. Pour d’autres interventions, la place de la thoracoscopie reste à définir. Plus les interventions sont complexes, plus les techniques décrites sont nombreuses. C’est le cas des exérèses pulmonaires majeures ou de l’exérèse de certaines tumeurs du médiastin. Par rapport à la première édition, cet ouvrage a été complètement remanié dans son contenu et dans sa présentation. Il a tiré profit de plusieurs années d’enseignement, en particulier à l’IRCAD, partenaire de ce travail. Il s’efforce de présenter les indications, les aspects techniques et les suites opératoires de façon claire et illustrée par de nombreux schémas et vues opératoires. Le livre s’adresse aux chirurgiens thoraciques, aux chirurgiens généraux qui ont l’occasion de pratiquer des interventions thoracoscopiques et aux internes. Le pneumologue et le cancérologue peuvent également y trouver des informations sur l’endoscopie chirurgicale thoracique qui concerne maintenant nombre de leurs patients

L’échographie obstétricale est réalisée par voie abdominale ou endovaginale selon les indications. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. 20e semaine d’aménorrhée, et une seconde à la 32e semaine d’aménorrhée. Article détaillé : Échographie au premier trimestre de la grossesse. Le sexe du bébé peut en général être déterminé à partir de 16 semaines, souvent au cours de l’examen prévu après 20 semaines de grossesse. C’est également la meilleure époque pour un examen échographique vu que la plupart des fœtus ont la même taille à ce stade de leur développement, même vers la 12e semaine et surtout pour un garçon. La vitalité fœtale est étudiée par l’activité cardiaque fœtale.

Current evidence indicates that diagnostic ultrasound is safe for the unborn child, unlike radiographs, which employ ionizing radiation, although no randomized controlled trials have been undertaken to test the safety of the technology. Depuis quelques années, en parallèle à ces examens médicaux réalisés par des techniciens formés ou des médecins gynécologues, des échographies à visée non médicale ou  échographies de convenance  sont proposées aux parents en demande de souvenirs. In utero analysis of fetal growth: a sonographic weight standard. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 janvier 2018 à 15:24. Sa signification est  imagerie des vaisseaux .

On parle d’artériographie pour l’exploration des artères et de phlébographie pour celle des veines. L’angiographie est un examen invasif, comportant des risques et il n’est réalisé qu’en dernier recours, lorsqu’un traitement médical n’est plus suffisant. Les examens à visée diagnostique ont pour objectif d’identifier des pathologies vasculaires afin d’aider à un traitement ultérieur qu’il soit endo-vasculaire, chirurgical ou médicamenteux. C’est aussi une source d’informations utilisée avant une intervention chirurgicale afin de repérer précisément le trajet des vaisseaux.

Les examens à visée interventionnelle ont pour objectif de minimiser voire de supprimer la pathologie identifiée, grâce à l’introduction d’instruments spécifiques par le point de ponction. Par exemple, une dilatation du vaisseau peut être pratiquée dans la partie rétrécie : on parle alors d’angioplastie. Leur intrication forme alors une barrière réduisant la pression sanguine à l’intérieur de l’anévrisme, et réduisant de fait les risques de dilatation ultérieure de l’anévrisme et donc de son saignement. MAV qui saigne, l’objectif est de stopper le saignement. Toute intervention invasive comporte un risque. Les complications sont rares, surtout avec les moyens mis à disposition et avec l’expérience acquise avec le temps sur ce type d’examen.

Du fait du lieu de l’angiographie cérébrale, les complications sont tout de suite beaucoup plus graves. Elles peuvent être liées à l’angiographie par elle-même, en produisant un hématome au niveau du lieu de ponction sur l’artère ou en produisant une infection. Infection due à l’introduction du cathéter. D’hémorragie au site de ponction, pendant environ 24 heures.

Un cathéter est introduit dans le vaisseau pour injecter le produit de contraste dans la  lumière  du vaisseau sanguin. L’artériographie peut concerner n’importe quelle artère du corps ou le corps entier. Durant l’injection du produit iodé, des rayons X sont produits sous la table d’examen. Ils traversent le corps du patient et ceux qui ne sont pas arrêtés par le produit de contraste sont enregistrés par la caméra placée au-dessus du corps. Un écran de contrôle permet la visualisation des artères. Un bras mobile peut être déplacé autour du corps pour obtenir des vues différentes de la même artère. L’examen n’est pas douloureux, mais est invasif.

Le moment le plus désagréable est la mise en place du cathéter. Une anesthésie locale par injection réduit cette sensation. L’introduction du liquide de contraste à travers le cathéter crée une légère sensation de chaleur, réaction normale et passagère. Le radiologue, assisté d’un manipulateur radio, est généralement chargé de l’examen.

Une prise de sang peut être préalablement indiquée pour vérifier le taux de coagulation sanguine. De son lit, le patient est amené sur la table d’examen. Des électrodes sont placées sur le thorax pour enregistrer l’activité du cœur durant toute la partie de l’examen. On procède à une anesthésie locale de la peau et des tissus avoisinant l’artère. Juste après l’examen, le radiologue pourra faire ses premiers commentaires.