Visitation (de la peinture chrétienne) PDF

La peinture religieuse est une forme de peinture qui aborde des thèmes relatifs à la religion. Visitation (de la peinture chrétienne) PDF peinture religieuse renvoie essentiellement aux trois monothéismes. La peinture de scènes religieuses est très largement répandue dans le monde entier, de l’Europe à l’Asie en passant par l’Amérique.


Elle a constitué une très large part de la production artistique des peintres à certaines époques. 1813 – 1819, Düsseldorf, musée d’art classique. Miraj dans un mirajnama, Herat, 1436, BNF. Articles détaillés : Représentation figurée dans les arts de l’Islam, Décret contre les images et Aniconisme. S’il n’existe pas d’image dans les œuvres proprement religieuses, comme les Corans, du fait de l’anicônisme de la religion islamique, la représentation des personnages religieux, comme le prophète de l’islam Mouhamed ou des anges par exemple, est absolument interdite. Douze siècles d’images religieuses, Paris, 1987. Louis Bréhier, L’Art chrétien, son développement iconographique des origines à nos jours, Paris, Renouard, 1918.

L’iconographie, Etudes sur le rapport entre textes et images dans l’Occident médiéval, Cahiers du Léopard d’Or, vol. André Grabar, Les Voix de la création en iconographie chrétienne. Mâle, L’Art religieux au XIIIe siècle en France, Paris, 1898. Male, L’Art religieux de la fin du Moyen Age en France, Paris, 1908. Male, L’Art religieux au XIIe siècle en France, Paris, 1922.

Erwin Panofsky, L’œuvre d’art et ses significations. Essais sur les arts visuels, trad. Louis Réau, Iconographie de l’art chrétien, 3 tomes, 6 vol. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 8 mai 2018 à 04:18.

Vitrail dans la cathédrale Saint-Maclou de Pontoise représentant la visitation. La Visitation de la Vierge Marie est une fête chrétienne catholique et chrétienne orthodoxe. En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers le haut pays, dans une ville de Juda. Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Or, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie du Saint Esprit.