VOTRE ENFANT éléments de puériculture PDF

Please forward this error screen to hermes. Vous êtes nombreux à vous poser la VOTRE ENFANT éléments de puériculture PDF de la prise de médicaments en structure petite enfance.


La réglementation Commençons par le principe général posé par le code de la Santé publique qui indique que les établissements d’accueil des enfants de moins de six ans concourent à l’intégration des enfants présentant un handicap ou atteints d’une maladie chronique qu’ils accueillent. Ils apportent leur aide aux parents pour favoriser la conciliation de leur vie professionnelle et de leur vie familiale. 2003-135 du 8 septembre 2003 relative à l’accueil en collectivité des enfants et des adolescents atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période. D’une manière générale, l’aide à la prise n’est pas un acte relevant de l’article L. 372, mais un acte de la vie courante, lorsque la prise du médicament est laissée par le médecin prescripteur à l’initiative d’une personne malade capable d’accomplir seule ce geste et lorsque le mode de prise, compte tenu de la nature du médicament, ne présente pas de difficultés particulières ni ne nécessite un apprentissage. 372 du code de la santé publique. Ainsi l’aide à la prise de médicaments n’est pas un acte médical et est un acte de la vie courante lorsque la prise de médicament est laissée par le médecin prescripteur à l’initiative du malade ou de sa famille.

Cette circulaire suppose que les médicaments aient été prescrits par un médecin qui aura apprécié si le mode de prise nécessite ou non l’intervention d’un professionnel infirmier. Ce n’est pas le cas pour d’autres professionnels. Dans le cas d’un médicament prescrit, lorsque son mode de prise ne présente pas de difficultés particulières ni de nécessité d’apprentissage et lorsque le médecin n’a pas prescrit l’intervention d’un auxiliaire médical, l’aide à la prise du médicament est considérée comme un acte de la vie courante. Malgré les textes, les interprétations peuvent varier d’un département à l’autre.

Le médecin de la structure sera associé à l’établissement du PAI et à la préparation de la mise en œuvre de la prise de médicaments de l’enfant dans la structure petite enfance qui l’accueille. De même le médecin de PMI en sera informé. Lors de la réflexion sur la mise en œuvre de la prise d’un traitement, il est aussi possible, voire souhaité, de prévoir de décaler matin et soir certains traitements et ainsi éviter une prise en cours de journée. Le médecin prescripteur doit être sollicité sur ce point.

Important  Faut-il le rappeler, la circulaire de 2003 le souligne en tout cas :  C’est dans un climat d’échange et de confiance que les personnels peuvent eux-mêmes donner, lorsque les familles le demandent et sur prescription de leur médecin, des médicaments à ces jeunes en cours de traitement. Ce PAI doit être été rédigé par le médecin de l’établissement, en liaison avec la famille, le médecin de l’enfant, l’équipe de l’établissement ou du service,  le directeur, le médecin de PMI. La responsabilité L’aide à la prise de médicaments soulève la question de la responsabilité du geste. En dehors de ses périodes de congés ou de maladie, le directeur de la structure est responsable de ce qui se passe dans l’établissement, pendant toute la durée d’ouverture, même en son absence.

La délivrance de médicaments est placée sous la responsabilité du directeur même s’il délègue cette tâche à une autre personne chargée des soins à l’enfant ». Le responsable de l’établissement doit vérifier la validité de l’ordonnance, de la correspondance entre l’ordonnance et les médicaments fournis par les parents, ainsi que leur date de péremption. De même la personne qui donne le médicament à l’enfant est responsable de son geste. Elle doit vérifier la correspondance de l’ordonnance, le traitement et la validité. 3, qui fait la distinction entre la prise régulière de traitement chez un enfant ayant une maladie chronique, la prise exceptionnelle chez un enfant avec une pathologie aiguë et la prise en cas d’urgence. Admission en crèche : certificat et visite médicale ? Vous avez des astuces à partager, une information à ajouter ou une expérience à raconter ?

CAPTCHA Ceci est un test qui nous permet de valider que vous n’êtes pas un robot. Professionnels de la petite enfance : où se former à l’accueil d’enfants handicapés ? L’accès aux centres de loisirs, aux activités périscolaires et extrascolaires, aux crèches et autres structures petite enfance est un droit de l’enfant, qui se fonde sur différents textes législatifs et réglementaires. A Rennes, un Lieu d’Accueil Parent Enfant pour tous, un lieu mixte où se retrouver et se socialiser. Vous êtes sur le point de quitter votre espace personnel. Pour y accéder de nouveau vous devrez vous authentifier. Votre espace personnel, votre tableau de bord unique.